Les résultats 2014 de l'OVAT
BILLET DU MOIS
1er mai : fête des travailleurs ou des syndicats ?
Ce premier mai, jour férié fétiche s’il en est pour le psychologue du travail que je suis comme pour la quasi majorité des travailleurs, je ne suis pas allé travailler en l’honneur de la fête du travail. Mais je ne suis pas non plus allé défiler avec les syndicats, comme la quasi majorité des travailleurs. J’en ai profité pour me reposer de ma dure semaine de labeur – certes réduite à 4 jours cette semaine grâce aux combats syndicaux et aux acquis sociaux de notre beau pays – j’en ai également profité pour lire le journal en fin de journée. Un article du Monde ne manque pas de me stupéfier rien que par son accroche – il faut dire que je n’avais pas encore eu connaissance du taux de participation des traditionnels cortèges syndicaux –: "à quoi sert un syndicat ?" Lire la suite
DOSSIER DU MOIS
Le travail, nouvel "opium du peuple ?"
Le “ french paradox“ du travail, à la fois abhorré et adoré Les français vivent dans leur esprit et parfois même dans leur chair cet apparent paradoxe, comme le montre les résultats de l’Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) depuis 8 ans déjà: en valeur absolue le travail donne du sens à leur vie mais par le même temps en valeur relative il semble tellement plein de non-sens dans la façon dont il est organisé au quotidien par leur employeur et “défendu“ par les syndicats qu’il en devient absurde. Le travail est-il source d’épanouissement, de dépassement de soi ou est-il cause d’épuisement, voire de destruction de soi? Comment expliquer alors, s’il est potentiellement destructeur, qu’il soit si central dans la vie des français? Bien qu’il puisse parfois nuire gravement à leur santé, les français s’accrochent à leur travail. Les statistiques montrent qu’ils font partie des salariés les moins mobiles d’Europe. Il faut dire que le spectre du chômage les hante, la France étant l’un des pays européens pour lequel le taux de non-emploi est l’un des plus élevés. De fait, les salariés français ont un rapport de plus en plus passionnel avec la sphère professionnelle: ils l'adorent et l'abhorrent par le même temps. Ils l’adorent parce qu’il les préserve du néant du chômage. Ils l’abhorrent parce qu’il les confronte à l’anéantissement possible de leur individualité. Ils sont donc prêts à tous les sacrifices pour lui. Lire la suite
LES EVENEMENTS
Article scientifique : Mesurer l'exposition au stress en entreprise : le questionnaire des stresseurs organisationnels et sociaux (QSOS). (2013). Baggio, S., Iglesias, K. & Sutter, P.E. Archives des Maladies Professionnelles et de l'Environnement
Article scientifique : L’emploi atypique n’est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L’exemple du type de contrat de travail en France - Par S. Baggio et P-E. Sutter
Article scientifique : Mesurer le risque social en entreprise. Le modèle de la réluctance socio-organisationnelle - Par S. Baggio, F. Dufour et P-E. Sutter
Article gris : La performance, autrement : créer de la valeur (économique) par les valeurs (sociales) - Par Pierre-Eric Sutter
Livre blanc : Parution du livre blanc sur la performance sociale au travail - 2013